Les corps en trans-faire.

 

Bien que les corps subissent comme l'ensemble du réel de nombreuses attaques du virtuel, des créateurs se positionnent au carrefour de la danse et des arts visuels pour apporter des espaces de résistance à ces situations, pour transiter des chantiers iconiques aux laboratoires d'identité.

 

Michel Serres en énonçait la logique dans L'Hermaphrodite en 1987: "La plupart des corps vivants ressentent et font voir une moitié immobile et froide, leur propre statue, en face d'une autre volante, dansant, chaude, active, souple, rapide, leur propre errance."

 

(...) Du laboratoire blanc de Mélina Jaouen surgissent d'autres couples hétérosexuels qui se détachent du quotidien dans des chorégraphies baroques. Des corps en transformation s'y infiltrent.

 

Christian Gattinoni

Semaine 44.12. Danse ces corps images, Editions Analogues